Mon oncle, professeur d’images

Mon oncle, professeur d’images

Puisque tout est mémoire, donc oubli…

Mardi dernier, le 22 août, on inaugurait à Sherbrooke une murale intitulée « On se fait du cinéma« , oeuvre de l’artiste Serge Malenfant où

Serge Malenfant devant sa murale. Crédit : Marc Choquette

figurait, parmi d’autres, mon oncle Claude Choquette. Pour la petite histoire, M. Malenfant fut, paraît-il un étudiant de mon oncle, professeur de photographie, vidéo et cinéma d’animation à Sherbrooke !

Portrait de Claude Choquette – murale « On se fait du cinéma ». Crédit : Marc Choquette

Mes parents, tantes et oncles étaient présents, bien sûr, et me rapportent que de Claude, on a dit : « …il a fondé l’option Art et Communication à l’École secondaire Montcalm de Sherbrooke où il fut professeur durant plusieurs années, professeur très apprécié de ses élèves. La vocation Art, Communication et Technologie existe au pavillon Montcalm depuis plus de 45 ans. Même si le temps a laissé sa marque en apportant de nouvelles technologies et de nouveaux paramètres de fonctionnement, l’essentiel de la pédagogie de base de sa vocation est demeuré inchangé. Les élèves y sont initiés à la photographie à la vidéo et au cinéma d’animation pour y découvrir les secrets de la création d’images, mais aussi les enjeux d’une démarche créative autonome, individuelle ou par équipe selon le cours choisi. »

Témoignage de Claude sur son métier

Je me souviens qu’à la maison, lorsque j’étais enfant, nous avions un livre d’illustrations, faites à partir de photographies me semble-t-il, des élèves d’une classe de mon oncle. C’est un livre qui m’avait fasciné et que nous avions perdu au fil des déménagements. Au printemps 2014, je suis allée rendre visite à mon oncle et à ma tante, à Sherbrooke. Ce livre y était. M’y suis replongée, intriguée qu’à l’époque je n’aie pas compris que cette fascination des images et de la mémoire aurait pu composer ma vie.  J’y arrive, un peu sur le tard, mais j’y arrive.

Claude est décédé le 16 avril dernier. Sur le signet souvenir, une citation de l’auteur Claude Roy (Les pas du silence), qu’il avait fait sienne : « Puisque tout est mémoire, donc oubli… ». Par devoir de mémoire, il avait invité sa famille, en 1995, à rassembler souvenirs écrits et en images dans un précieux et formidable album de famille.

Je vous laisse à lire un des textes qu’oncle Claude a laissé dans cet album de famille, soit un témoignage sur ce travail d’enseignant qu’il a tant aimé.  Je connais des professeurs qui vont s’y reconnaître.

Salut mon oncle !  Nathalie

 

No Comments

Leave a Reply